La vape est-elle nocive ?

La vape est-elle nocive, addictive ou salvatrice ?

Autant de questions qui tournent en boucle dans les médias depuis quelques temps. La cigarette électrique ou E-cigarette ou encore vape fait l’objet de controverses. Une chose est sure, elle fait parler d’elle aux quatre coins du monde !

Finalement, n’est-ce tout simplement pas un des meilleurs arguments journalistiques depuis des décennies sur le sujet de l’Addictologie ?

Ce matin encore, j’entendais quelqu’un qui disait : « Oui mais la cigarette au moins on sait ce qu’il ya dedans ! »

En effet, on sait plein de choses sur la cigarette : que c’est très nocif pour celui qui la fume et son entourage, que c’est très addictif, et aussi que c’est devenu hors de prix !

Bon nombre de publications scientifiques attestent que le passage à la vape est bien moins nocif que la cigarette conventionnelle du fait de l’absence ou de la présence en très faible proportion de composants nocifs ou cancérigènes qui eux sont bien présents dans la cigarette.

Il n’y a pas de combustion dans la vape et c’est un réel plus comparé à une clope, c’est d’ailleurs un élément capital !

Peut-on arrêter de fumer avec la vape ?

Clairement la réponse est oui !

Il s’agit d’un dispositf qui aide à se passer de la cigarette. Je dis “dispositif alternatif” car ce n’est pas un médicament; c’est un autre moyen de consommer mais avec beaucoup moins de risques. Tiens ce n’est pas ça la Réduction de Risques et des dommages ?!

Bon nombre de fumeurs sont passés à la vape et ne fument plus de cigarettes du tout. Et c’est une réussite ! Si l’on considère que le but est d’arrêter toute intoxication tabagique… et c’est aussi mon point de vue. 

Par ailleurs, si l’on considère que la réussite est d’arrêter toute forme de consommation de nicotine, qui rappelons le, n’est pas nocive pour nos poumons, coeur… et n’entraine aucunement le cancer, alors nous n’avons pas atteint totalement notre but. Mais cela peut être une étape !

En résumé, il est indispensable de considérer la vape comme un outil incontournable du futur ex-fumeur, mais n’en est absolument pas  l’unique voie de sortie. Pour ma part, cet un outil présente un double intérêt : D’une part il peut accompagner certains fumeurs vers le sevrage et d’autre part, c’est un merveilleux dispositif alternatif permettant de réduire considérablement les risques liés au tabagisme. 

Il ne permet pas de se soustraire au travail d’accompagnement psychothérapeutique qui à mon sens est capital et doit être réalisé par des professionnels formés et expérimentés. 

La vape est-elle nocive pour notre organisme ou entourage ?

C’est une question qui à ce jour fait largement débat !

Les études montrent que la vape est extrêmement moins nocive que tous les autres produits produits fumés ou chauffés comme les nouveaux dispositifs émanant de l’industrie du tabac. 

Protano C  Second-hand smoke exposure generated by new electronic devices (IQOS® and e-cigs) and traditional cigarettes: submicron particle behaviourin human respiratory syste; 2016.

Cet article paru en 2016, note une fumée expulsée identique pour IQOS et vape et bien moins nocive à celle du tabac brûlé. 

La vape est-elle addictive ?

La délivrance de nicotine par une E-ciagrette dépend de plusieurs critères : 

  • Le taux nicotine dans le E-liquide choisi. Comme tout traitement de substitution,on plus la dose sera adaptée à notre taux de dépendance physique, au mieux on sera, c’est notre zone de confort. Cela implique donc une analyse et réflexion tabacologique sur mesure, puis un ajustement de la dose au fur et à mesure. Et cela ne s’improvise pas et ce n’est pas du commerce ça, c’est de la tabacologie purement et simplement !
  •  De la résistance équipant votre vape, en effet, les dispositifs à basse résistance  vont délivrer la nicotine de façon plus progressive et cela est moins addictif. C’est ce mode qu’il faut privilégier pour un sevrage en souplesse. Le but est de s’éloigner du pic de nicotine comme délivré par une cigarette. 
  • De votre comportement, il est important de rappeler que si vous porter la vape à votre bouche pour tirer dessus cela va en devenir une habitude. La dépendance s’inscrit aussi dans le domaine comportemental et nous devons y prêter une attention particulière. 

Donc comparée à la cigarette, la vape ne serait pas du tout addictive, encore faut-il l’utiliser comme un dispositif alternatif et avec un taux de nicotine adapté à votre taux de dépendance. 

Utiliser la vape n’est pas anodin non plus, même si on la préfèrera toujours à une cigarette qui rend dépendant et qui tue, ou encore à au tabac chauffé qui lui tue un peu moins, mais rend hautement dépendant. 

Fumeurs à vous de jouer !

 

Je peux vous renseigner soit en consultation soit en entretien par skype. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.