opicé

Les opiacés : héroïne, Fentanyl, morphine, codéine …

Les antalgiques opioïdes

Les antalgiques sont des traitements pour lutter contre les douleurs. Il en existe de différente classe, certains peuvent être dangereux !

Les antalgiques de pallier 3

Le Fentanyl

FENTANYL = des ravages aux USA et au Canada des infos ici

Breakyl® Actiq® = Risque addictif !!

fentanyl

Le fentanyl est un antalgique opioïde de synthèse, c’est-à-dire qu’il n’est pas dérivé directement de la plante du pavot comme la morphine. Fabriqué en laboratoire, il est environ 100 fois plus fort que la morphine. Cela veut dire que pour obtenir le même effet antalgique que la morphine, la dose de fentanyl sera environ 100 fois inférieure. Raison pour laquelle sur la boite de fentanyl, la dose est indiquée en microgrammes et non pas en milligrammes comme la morphine.

L’Amérique du Nord connait une importante vague de décès suite à des overdoses liées à des consommations de molécules opiacées. Cela peut être de l’héroïne mais il s’agit le plus souvent de traitements opiacés. Parmi eux l’on retrouve fréquemment le FENTANYL qui est une molécule beaucoup plus puissante que la morphine et l’héroïne. Elle est plus antalgique mais aussi plus addictive. Son risque est bien sur la surconsommation mais également son mésusage à visée récréative (prise snifée, fumée ou injectée).

Dans la rue, le fentanyl est vendu sous forme de poudre ou de comprimés, ou bien mélangé à de l’héroïne ou à de la cocaïne. Ce type de fentanyl étant généralement vendu comme une autre substance, les gens l’avalent, le renifle, se l’injectent sans réaliser ce qu’ils prennent. Beaucoup de cas de surdoses sont survenus du fait que les gens ne savaient pas que ce qu’ils consommaient contenait du fentanyl.

Il est judiscieux d’avoir une trousse de naloxone à portée de main si vous ou une personne que vous connaissez prend des opioïdes. La naloxone réduira temporairement les effets de la surdose avant l’arrivée des secours. L’arrivée récente d’un traitement le Prenoxad® va permettre d’injecter en IM de la naloxone au sujet en overdose.

L’oxycodone : L’oxycodone est un analgésique délivré sur ordonnance – un opioïde comme la morphine, la codéine et la méthadone. :

La morphine : On peut la retrouver sous forme de gélules à action rapide : Actiskénan® 5, 10, 20, 30 mg) ou sous libération prolongée : Skénan Lp de 10 à 200 mg. Ou sous forme injectable Sulfate ou Chlorhydrate de morphine.

Mécanisme d’action :

Sur le système nerveux central, la morphine est dotée d’une action analgésique dose-dépendante. Elle peut agir sur le comportement psychomoteur et provoquer, selon les doses et le terrain, sédation ou excitation. Sur les centres respiratoires et celui de la toux, la morphine exerce, dès les doses thérapeutiques, une action dépressive. Les effets dépresseurs respiratoires de la morphine s’atténuent en cas d’administration chronique. La triple action sur le centre du vomissement, éventuellement sur le centre cochléovestibulaire ainsi que sur la vidange gastrique (cf infra), lui confère des propriétés émétisantes variables. La morphine provoque enfin un myosis d’origine centrale.

Sur le muscle lisse, la morphine diminue le tonus et le péristaltisme des fibres longitudinales et augmente le tonus des fibres circulaires, ce qui provoque un spasme des sphincters (pylore, valvule iléo-cæcale, sphincter anal, sphincter d’Oddi, sphincter vésical). 

 

Cas d’usage :

La morphine est utilisée dans la prise en charge de :
  • douleurs intenses,
  • douleurs cancéreuses.

 

Les antalgiques de pallier 2

La codéine

La codéine, ou 3-méthylmorphine, est l’un des alcaloïdes contenus dans le pavot somnifère (Papaver somniferum). Elle est utilisée comme analgésique et comme antitussif narcotique.

Pulple Drank = Codéine + Soda → des ravages aux USA et au Canada 

klipal

Vous connaissez ces médicaments ?

Ce sont des anti-tussifs (Euphon®, Néo-codion®, Padéryl®) et des antalgiques (Klipal®, Codoliprane®) 

Le Tramadol

Certaines personnes peuvent peut des années prendre plusieurs comprimés de Tramadol® par jour.

Il s’agit d’un antalgique assez puissant qui peut s’avérer intéressant pour certaines douleurs surtout si elles ne sont pas aiguës. Il est important de préciser que de nombreuses personnes sont devenues accro à ce traitement qui était pris à l’origine pour de douleurs puis à visée décontractante. 

Témoignage d'une patiente et les chiffres de la consommation des antalgiques opioïdes en PACA

Les antalgiques de pallier 1

Les antalgiques de pallier 1 sont les moins puissants au niveau antalgiques mais ne demeurent pas moins dangereux en cas de surdose. En effet le PARACETAMOL, bien connu de nous tous, n’a pas de risque addictif connu mais présente un risque mortel en cas de consommation excessive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.