Benzo = Accro ? Les benzodiazépines.

Les Benzo : Des médicaments dont il faut se méfier !

Ces « benzo » ou benzodiazépines sont des traitements que l’on connait mieux sous le nom de : Lexomil®, Xanax®, Seresta®, Temesta®, Lysanxia®, Valium®, … font partie de  la famille des Anxiolytiques.

Ils sont trop largement prescrits en France. Le risque est qu’ils sont susceptibles d’engendrer des accoutumances voire une réelle dépendance.

Parmi ces molécules, pas toutes ont la même durée d’action. Certaines agissent rapidement et peu longtemps , d’autres sont plus lentes et agissent plus longtemps. Globalement, au plus une molécule va agir vite et peu de temps, au plus elle sera à l’origine d’une dépendance. L’inverse est vrai.

 

Les différents benzodiazépines ont des propriétés quasi similaires à savoir :

  • Myorelaxantes (relâchent les muscles).
  • Anti convulsantes (empêchent les crises d’épilepsies, d’où leur intérêt dans le sevrage éthylique).
  • Anxiolytique (réduisent l’anxiété, mais les profils anxieux sont susceptibles de les sur consommer).
  • Hypnotiques (favorisent le sommeil, en réduisant la latence d’endormissement mais en fournissant un sommeil de mauvaise qualité ou peu récupérateur).
  • Amnésiantes (cela signifie qu’elles altèrent la mémoire, à noter que ce sont les benzodiazépines qui sont le plus souvent retrouvés dans les actes de soumission chimique; les médias ont souvent fait porter le chapeau au fameux GHB mais ce sont bien les « bonnes vieilles benzo » qui en sont responsables par leur propriétés sus citées.)

Certains benzodiazépines sont plus hypnotiques comme le Zolpidem = Stilnox® ou Zopiclone = Imovane®. Mais le risque addictif reste toujours présent ! Il est donc important de ne pas prendre ces traitements trop longtemps. Surtout consultez votre médecin si les troubles du sommeil subsistent. Le mieux dans ce cas est de rechercher la cause au trouble du sommeil.

Vous l’aurez compris ces traitements peuvent être séduisants de prime abord par leurs propriétés anxiolytiques ou hypnotiques. Quoiqu’il en soit, il faut toujours rechercher la cause de l’anxiété, du troubles du sommeil, de la tension musculaire qui ne s’atténue pas … Par ces manifestations, notre corps nous parle et nous devons  comprendre ce qu’il nous dit. Cela commence par apprendre à l’écouter.

Pour en savoir plus cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.