SMOMBIE : Zombie + Nomophobie !

SMOMBIE : Zombie + Nomophobia !

Etes-vous un addict du smartphone ? Nomophobia ?

C’est un phénomène qui prend de plus en plus de place dans notre société : Le smartphone est présent sur la table du salon, dans nos salles de bains et tout simplement dans nos vies.

Qu’on le souhaite ou non, ils font partie de notre trousse de survie.

En voyage, au travail, entre amis, on s’en sert tous les jours. Mais c’est surtout quand on ne l’a plus avec nous, que l’on se trouve démuni voire angoissé ! Est-cela la nomophobie ou nomophobia comme disent les anglophones ?? Est-ce à cause de cela que l’on devient un smombie ?

C’est la peur d’être séparé de son smartphone. Une véritable sensation de vide créée par son absence.

Le comportement de celui qui utilise  son smartphone qui rappelle celui d’un Zombie. Absorbé par les taches qu’il réalise sur son appareil, l’ndividu risque des accidents de la voie publique y compris de la route qu’il soit à pied ou en véhicule.

Y a-t-il une addiction aux écrans ? Nomophobie ou nomophobia cela existe-il ?

Comme pour les autres addictions, des signes cliniques peuvent être assez typiques : la sensation de manque lorsque notre produit n’est plus là. Ces sensations de manque sont désagréables et nous poussent à reprendre nos habitudes de consommation. Ceci à notre grand désarroi et à celui de notre l’entourage.

Les risques d'être un smombie les conséquences de la nomophobia.

Il est évident qu’aujourd’hui nos comportements ont changé et ignorer ce phénomène, c’est occulter ces éventuels risques et dérives. En effet, la conduite automobile est devenue à ce jour accessoirisée : On téléphone, on écoute de la musique et on envoie des mails en conduisant ! C’est interdit et il y a évidemment des risques à réaliser tout cela en même temps. On s’expose à de lourdes conséquences ; pourtant il n’ y a qu’à regarder autour de vous lorsque vous êtes en voiture, c’est impressionnant le nombre de personnes qui conduisent et qui en même temps, pianotent sur leur smartphone ! 

Il y a quelques jours en doublant une moto de modèle sportive sur l’autoroute, qui roulait sur la voie la plus à gauche (ce qui m’étonna),  j’aperçus la personne qui était derrière le conducteur sur son smartphone ! Oui, la seconde personne installée à l’arrière de la moto était en train de rédiger un mail ou sms sur son smartphone alors qu’elle circulait en moto sur l’autoroute ! 

Vous ressemblez à ça ? Vous connaissez quelqu’un qui est comme ça lorsqu’il a égaré son portable ? 

Il est peut être temps de mettre en place quelques changements dans sa vie ?

Est-ce qu’un jour nous verrons ce genre de panneaux de nos rues ? 

Pour protéger les piétons, les jeunes du risque d’accident. 

Evidemment que cela est interdit au volant, mais c’est aussi ça la RdR (Réduction des Risques) c’est éduquer à connaitre et comprendre les risques d’une telle utilisation.  Et comme on ne pourra pas l’interdire en marchant, il est important et urgent d’agir pour prévenir !

Alors prévenons la nomophobia et attention aux smombies !

Alors agissons vite, prévention en milieu scolaire, professionnel et dans le code de la route sont de mise pour éviter l’afflux de smombies ! 

Au plus tôt nous réfléchissons au mieux nous ferons. 

A bientôt.

2 commentaires sur “SMOMBIE : Zombie + Nomophobia !”

  1. Il y a une vraie réflexion à engager. Les écrans associés aux réseaux sociaux nous mettent faces à des conséquences que nous n’aurions jamais pu envisager… Les selfies acrobatiques tuent des gens, des passants absorbés le nez baissé se font renverser…des jeunes perdent le sommeil et se déscolarisent… des automobilistes, des pilotes oublient où ils sont et se crashent. L’écran induit une perte de la réalité, un décalage avec le présent et avec les personnes présentes. Regardons ces couples au restaurant, installés face à face et bloqués chacun sur son portable. Si les selfies tuent un peu plus que les requins ont ne déplore pas encore un impact des écrans assez important sur la santé publique pour imaginer des interventions comme nous le faisons pour réduire les risques alcool ou tabac. Faudra-t-il attendre ?

    1. D’accord avec vous ! J’espère que l’attente ne sera pas trop importante, il est urgent d’agir et de prévenir les bonnes cibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.